Endodontie

Qu’est l’endodontie ?

L’endodontie est la branche de la dentisterie qui s’occupe de l'étude et du traitement des affections de la pulpe dentaire et du ligament dentaire apical (qui se trouve au bout de la racine dentaire). Le mot endodontie est formé par la jonction de deux mots grecs : « endon » - à l'intérieur et « odontos » - la dent.
L'intérieur de la dent contient du tissu mou dénommé la pulpe dentaire et il est composé de : vaisseaux sanguins, nerfs, cellules spécialisées. L'espace que contient ce tissu mol est appelé la chambre pulpaire et ses extensions au long de l'intérieur des racines s'appellent des canaux radiculaires.

Quand faut-il effectuer un traitement endodontique ?

Le traitement endodontique est une des interventions dentaires le 
plus communes. Si la pulpe dentaire (connue dans le langage commun comme « le nerf ») d'une dent est infectée ou enflammée ou si l'infection a atteint le niveau du ligament apical de la dent, le traitement endodontique est nécessaire afin de sauver (d'épargner) la dent.
Le but principal de ce traitement est de créer un environnement stérile à l'intérieur de la dent de telle façon que les tissus avoisinants qui ont été affectés puissent guérir et que la dent puisse continuer à être utilisée correctement.

Les situations le plus communes quand un traitement endodontique s'impose sont : une carie dentaire profonde, une carie sous un plombage dentaire ou sous une couronne dentaire, un abcès dentaire ou la fracture de la dent. 
Selon le degré d’affection de pulpe et du ligament apical le dentiste décidera si c'est possible de finaliser le traitement en une seule séance ou si des séances supplémentaires seront nécessaires pendant lesquelles des certaines substances antiseptiques avec action temporaire seront appliquées sur les canaux radiculaires avant l'obturation canalaire finale.

Quelles sont les étapes du traitement endodontique ?

Le traitement endodontique se déroule en plusieurs étapes et pour cette raison c'est en général un soin qui demande une séance plus longue. 


L’anesthésie. Afin d'assurer le confort pendant le travail une bonne anesthésie est strictement nécessaire. Parfois si le patient se présente en pleine poussée d'inflammation l'anesthésie s'installe difficilement et le temps d'attente peut être prolongé. 


L’accès dans la chambre pulpaire et l'enlèvement en totalité du nerf infecté.
Après avoir minutieusement enlevé l’email et la dent in cariés, on arrive à ouvrir la chambre pulpaire. À l'aide des instruments spécifiques nous avons accès aux canaux radiculaires sur toute leur longueur pour enlever tout le tissu infecté.


La stérilisation de l'espace endodontique – après avoir évidé les canaux radiculaires ils seront irrigués en abondance avec des solutions antiseptiques. La stérilisation de l'espace endodontique est faite par deux moyens : mécaniquement (l'enlèvement du tissu infecte en grattant les parois internes des canaux radiculaires) et par des moyens chimiques à l'aide des solutions utilisés pour l'irrigation avec un puissant effet antibactérien.


L'obturation des canaux radiculaires – après l’obtention d'un espace endodontique stérile et sec les canaux seront scellés avec un médicament sous forme de ciment et des cônes de gutaperca. Cette opération va rendre les racines de la dent imperméable à l'accès des bactéries.


La radiographie de contrôle - à la fin de tout traitement d’endodontie une radiographie de contrôle doit être effectuée, qui fournit au praticien les informations sur la qualité du traitement. La radiographie est le seul moyen de vérification et de suivi de l'évolution du traitement endodontique.

Après avoir assuré un traitement endodontique correct suivent les étapes de reconstruction dentaire, qui selon le degré de destruction coronaire peut être l'obturation coronaire  ou la couronne de couverture "

Contact

Consultez également :

c